Rue de la Porte Rouge n°4,

1000 Bruxelles,

BELGIQUE

Tél : 02 512 02 90

E-mail : secretariat@ladds.be

L’accès aux soins de santé : un droit pour tous ?

Likez notre page Facebook

Pour être tenu informé de l’actualité juridique en temps réel

Sommaire

L’ensemble des fiches se veut un outil pratico-pratique pour aider chacun à comprendre les différentes règles permettant d’avoir accès aux soins de santé.

Cet outil se veut aussi un point de départ d’une réflexion plus large sur l’avenir du secteur des soins de santé en tant que branche de la sécurité sociale, laquelle est censée assurer une protection sociale lorsqu’un risque de santé survient.

Or, depuis plusieurs années, nous assistons à une régression des droits d’accès à la santé par une privatisation des soins de santé et par des mesures de réduction d’intervention dans le coût des soins, notamment par la Ministre actuelle Maggie De Block.Quelques exemples parmi d’autres : la réduction des effectifs chargés d’assurer les prestations de santé, des consultations d’hôpitaux surchargées, une intervention moindre dans le coût des antibiotiques, des chefs de service qui délèguent lorsque le malade choisit une chambre commune ou double…

Un double mouvement s’opère : d’une part, un encouragement à recourir à des assurances privées qui par leur coût, s’adresse nécessairement aux plus nantis et d’autre part, une pression sur la sécurité sociale par une diminution constante des cotisations sociales.

Ces mesures font partie d’une stratégie néolibérale plus globale d’attaque des régimes de sécurité sociale et des droits des travailleurs.
Il est utile de rappeler que la sécurité sociale est financée pour la plus grande partie par les travailleurs salariés ! Certes, l’État y contribue également mais dans une moindre mesure et une part de sa contribution sert aux financements des régimes d’aide sociale (RIS, GRAPA etc.).

Les chants des sirènes du capitalisme ne sont pas nouveaux : les travailleurs coûtent trop chers et ceux qui ne travaillent pas sont des assistés sociaux.

Et de nous désigner pour cibles, à force de rhétorique creuse, les travailleurs sans emploi ou malades et les migrants.

Ceux qui mettent en péril la sécurité sociale et qui la « définancent » ne sont pas les migrants ou les « assistés sociaux » mais bien les gouvernements successifs depuis le tournant néolibéral de la fin des années 70.

Première édition : Mars 2018
Référence : S9

Brochure à télécharger ici

Fiche d’accompagnement à télécharger ici