Rue de la Porte Rouge n°4,

1000 Bruxelles,

BELGIQUE

Tél : 02 512 02 90

E-mail : secretariat@ladds.be

NE 0455-568-804

Colocation et assurance chômage : vers plus de justice pour de nombreux demandeurs d’emploi ?

Likez notre page Facebook

Pour être tenu informé de l’actualité juridique en temps réel

Sommaire

Depuis de nombreuses années, la colocation ne cesse de s’étendre, en particulier dans les grandes villes. Si son engouement peut être le reflet d’un choix de vie motivé par l’entraide et le partage, il n’en reste pas moins qu’il est selon nous inévitablement lié à la cherté des loyers.

En matière d’assurance chômage, durant de nombreuses années, l’ONEm a considéré (et donc, indemnisé) les colocataires comme des cohabitants au motif de la vie sous le même toit et de l’avantage économico-financier tiré d’une supposée gestion commune du ménage. Chez les demandeurs d’emploi, c’était donc la double peine : en plus de perdre un emploi et de devoir vivre avec un revenu de remplacement, ce même revenu était lui aussi diminué si le demandeur d’emploi faisait le choix (contraint !) de la colocation afin de parvenir à honorer un loyer.

Mais pour la troisième année consécutive, une jurisprudence plus qu’intéressante permet peut-être aux demandeurs d’emploi colocataires de voir le bout du tunnel. Aujourd’hui, et non pas comme avant, la colocation n’est donc pas nécessairement synonyme de cohabitation dans l’assurance chômage.

Première édition : Juin 2018
Référence : C44

Brochure à télécharger ici

Fiche pédagogique à télécharger ici