Rue de la Porte Rouge n°4,

1000 Bruxelles,

BELGIQUE

Tél : 02 512 02 90

E-mail : secretariat@ladds.be

NE 0455-568-804

Chômage temporaire “corona”, et si on se disait tout?

Likez notre page Facebook

Pour être tenu informé de l’actualité juridique en temps réel

Sommaire

Avril 2020. Près d’un million de travailleurs émargent au chômage temporaire alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de cent mille en avril 2019. Une multiplication par dix sur un an de temps… Madame (ou Monsieur ?) COVID est passé(e) par là, essaimant son lot de misère sociale et de détresse psychologique nous forçant à nous rappeler – sans doute pour longtemps encore – que la bonne gestion d’une crise sanitaire ne se mesure pas tant à l’aune d’un nombre de lits occupés dans les hôpitaux qu’à la lumière de facteurs humains, sociaux et culturels propres à toute société qui se veut démocratique.

Le régime du chômage temporaire est, dans ce contexte de crise, apparu comme l’outil le plus efficace pour sauver du naufrage nombre de travailleurs salariés, démontrant ainsi – pour ceux qui en doutaient encore – que sans notre système de sécurité sociale, une large part de la population serait tombée dans la misère la plus complète durant la crise. Mais la mise au chômage temporaire massive a aussi révélé un certain nombre d’écueils qu’il nous a semblé utile de développer ici afin que chacun puisse démêler les tenants et aboutissants d’un tel régime.

Mais avant tout, pour plus de clarté, nous reviendrons sur la définition du chômage temporaire, ce que cette notion a regroupé pendant la crise sanitaire et en quoi cette branche de la sécurité sociale a constitué une réelle bouée de sauvetage pour les travailleurs concernés.

Edition: juin 2021

Référence : C51

Brochure à télécharger ici

Fiche pédagogique à télécharger ici